>Nos Prestations à Sainte-Lucie > Nos Excursions à Sainte-Lucie

Journée complète

SAINTE-LUCIE
DÉJEUNER ET BOISSONS INCLUS

CASTRIES … SHOPPING et HISTOIRE


Pour commencer la journée, la visite de la capitale de Sainte-Lucie s’impose : Castries, mélange de saveurs, de senteurs et de couleurs. Et d’abord, l’ambiance si particulière des marchés. Ici, trônent fruits tropicaux, légumes et épices, ainsi que toutes les merveilles de l’artisanat local. Les rues commerçantes de la ville, Micoud Street, Bridge Street, Brazil Street et Laborie Street, sont autant de repères où se succèdent les boutiques de vêtements ou de parfums : on y fait ses achats en toute liberté. La balade se poursuit en bus, vers un magasin de tissus imprimés, Bagshaw ou Caribelle Batik, qui présente la fabrication des fameux tissus Batik. En fin de matinée, le shopping se termine par la visite des magasins détaxés de la Pointe Séraphine : les bonnes affaires sont réalisées dans les rayons alcools, bijoux et souvenirs. L’heure est alors venue de déjeuner dans un restaurant typique.
Sur le chemin du retour, la journée prend une tournure historique. D’abord, on passe par le Fort Charlotte, un site symbolique qui fut au cœur des affrontements entre Anglais et Français au cours du XVIIIème siècle. On peut encore y voir une ancienne réserve de munitions, aujourd’hui devenue un collège. La journée s’achèvera par un arrêt à la Maison du Gouverneur, avec une vue admirable sur la capitale et le nord de l’île… Retour à l’hôtel.

LA SOUFRIERE ET SES CHUTES D’EAU


La Soufrière et ses Pitons constituent un site exceptionnel à Sainte-Lucie. La journée débute par un tour d’orientation de Castries, la capitale de l’île, avec un premier arrêt à la Maison du Gouverneur, sur la colline, d’où l’on admire le panorama splendide sur la ville et tout le nord de l’île. Par temps sec, on aperçoit même, au loin, les côtes martiniquaises.
En longeant la côte ouest de l’île, l’excursion se poursuit par la visite de quelques villages typiques de pécheurs, tels Anse La Raye et Canaries, pleins de charmes et de couleurs.
On passe ensuite à Soufrière, la troisième ville de Sainte-Lucie, où l’on apprécie avec étonnement les eaux chaudes et transparentes de Piton Falls, site unique. Arrive alors l’heure du déjeuner : ce sera en plein air. Confortable et détendu. Pas de sieste aujourd’hui ! Il faut partir en direction du volcan de La Soufrière : on y découvre une multitude de petits cratères aux eaux bouillonnantes. Attention ! ces cavités contiennent une eau pouvant atteindre les 170°C. On peut cependant s’y baigner à certains endroits. Un bain chaud au pied du volcan : magique !
Sur la route du retour, un arrêt est prévu à Marigot Bay, très joli endroit pour les visiteurs et site très apprécié des plaisanciers. Retour à l’hôtel en fin d’après-midi.

LE TOUR DE L’ILE


Sainte-Lucie, c’est le joyau des Antilles, et il faut la parcourir de la côte Caraïbe à l’Ouest jusqu’à la côte Atlantique, à l’Est. On commence habituellement la promenade avec un premier arrêt devant la Maison du Gouverneur, superbe site qui offre une splendide vue panoramique sur tout le nord de l’île. Le deuxième arrêt photo se fera un peu plus loin, à Marigot Bay, un véritable havre de paix, bel endroit pour les touristes et site très apprécié des plaisanciers. Dans les villages de pêcheurs de la côte ouest de l’île - Anse la raye, Canaries… - un rafraîchissement sera servi et chacun en profitera, n’en doutons pas, pour acheter des petits souvenirs…Le programme se poursuit avec la visite de la Maison de la Cassave (la cassave est une galette de manioc) de l’Anse la Verdure. Ce sera, pour beaucoup, l’occasion de découvrir le secret de fabrication des savoureuses galettes de manioc.
Déjeuner un peu plus tard : à Soufrière, dans un restaurant ou en plein air.
Pas question, pour autant, de s’offrir une sieste. Par contre on peut flâner dans les allées du Jardin Botanique et des Diamonds Falls, au milieu des plantes tropicales et des orchidées…Ne pas oublier l’appareil photo, car les paysages sont d’une rare beauté… !
Le volcan de la Soufrière est l’un des seuls volcans de la Caraïbe accessibles en voiture… On aura donc ensuite le privilège de gravir ce mont afin d’y découvrir la multitude de cratères qui composent le site…Les eaux de ces cratères bouillonnent parfois à plus de 170°C !
Beaucoup plus sauvage que la côte Caraïbe, la côte atlantique constituera l’itinéraire de retour, pour le plus grand plaisir des yeux. On traverse Choiseul et l’on visite l’intéressant centre artisanal, les communes de Laborie et ses maisons typiques, la ville de Vieux-Fort avec un arrêt à la plage d’ "Anse de Sable", ainsi que les villages de Micoud et Dennery.
Juste avant la traversée du village de Micoud, un arrêt est prévu dans une fabrique de "vins". Cet alcool local est produit avec des bananes, des cannes et du gingembre : curieux, et vraiment original. Retour à l’hôtel en fin d’après-midi.

SAINTE LUCIE D’ANTAN


Dès le début de la journée, il faut plonger dans l’ambiance exceptionnelle des marchés de Castries, la capitale de Sainte-Lucie. On y découvre épices, légumes et fruits tropicaux, mais aussi artisanat local : t-shirts décorés, ainsi des "coal pots", qu’on appelle aussi "coco nègre", des pots en terre. Le circuit se poursuit avec un arrêt à la Maison du Gouverneur, qui surplombe toute la ville de Castries et offre une vue magnifique sur le nord de l’île.
Un peu plus au sud, on atteint ensuite Marigot Bay. Ce petit havre de paix est très apprécié des plaisanciers pour son calme et, là aussi, on bénéficie de paysages magnifiques.
L’excursion se poursuit dans les villages de pêcheurs : Anse la Raye et Canaries, connu pour ses pots en terre. Des rafraîchissements y sont servis et l’on peut voir les boulangers en train de confectionner des gâteaux coco dans leur four à bois. On rejoint ensuite l’Anse la Verdure où l’on découvre la fabrication des galettes de manioc à la maison de la cassave. De là, on rejoint Soufrière, plus précisément Morne Coubaril Estate. C’est à cet endroit, historique et riche, que sera dévoilé le secret de fabrication artisanale des barres de cacao, du coprah et de la farine de manioc. Et pour expliquer la vie des travailleurs dans les plantations, la matinée s’achèvera par une flânerie au milieu d’un parc aux arbres centenaires et aux fleurs tropicales.
Déjeuner sur place. Ensuite, quoi de mieux pour terminer la journée qu’une balade au grand air sur le toit de Sainte-Lucie, la Soufrière ? Ce volcan, qui dégage en permanence des fumerolles, se découpe en multiples petits cratères bouillonnants : c’est l’un des seuls volcans de la Caraïbe accessible en voiture. Retour à l’hôtel en fin d’après-midi.

EXCURSION EN JEEP 4×4


On embarque à bord d’une Jeep 4x4 ouverte pour un superbe voyage dans la partie Est de l’île, du côté Atlantique. On commence par le district de Dennery, puis la ville du même nom. C’est un privilège que d’accéder à un site chargé d’histoire, la Plantation Errard. Agée de 200 ans, cette magnifique bâtisse de style victorien est une ancienne plantation sucrière. Une belle occasion de mieux comprendre l’agriculture locale, de la culture du cacao au séchage de la noix de muscade, séparée du macis, la "fleur de muscade".
Dans la forêt vierge commence alors une superbe randonnée, dans une ambiance très spéciale, comportant des bruits bizarres, des cris d’animaux, des chants d’oiseaux, des fracas de cascades, mais aussi des plantes extraordinaires, des parasites, des épiphytes, des fleurs uniques aux couleurs éclatantes… Et pourquoi pas ? Certains pourraient bien se laisser tenter par un bain rafraîchissant dans les piscines naturelles et sous les cascades. On reprend ensuite le chemin de la plantation pour un déjeuner typique et caribéen.
Retour tranquille par la route avec, à la demande, quelques arrêts-photos. Retour à l’hôtel en fin d’après-midi.

EXCURSION ENTRE TERRE ET MER


Embarquement à bord d’un catamaran, qui va longer la côte caraïbe. Il passe d’abord dans la baie de Castries avant celle de Marigot, où de nombreux plaisanciers viennent amarrer leur voilier. Un arrêt baignade est ensuite prévu à l’Anse Cochon : chacun appréciera la douceur des eaux de la Caraïbe. La mini-croisière se poursuit devant les sympathiques villages d’Anse La Raye et de Canaries. L’arrivée à Soufrière est proprement prodigieuse, et le paysage devient époustouflant devant les majestueux, splendides, sublimes Two Pitons, emblèmes nationaux de Sainte-Lucie. Des boissons sont servies tout au long de la croisière. Après le débarquement, départ pour le déjeuner au restaurant.
Dans l’après-midi, visite du volcan de la Soufrière, un des seuls volcans au monde accessible en voiture. Impressionnant. En réalité, le cratère est divisé en plusieurs petits cratères, où bouillonne une eau à … 170°. Avec le véhicule, on refait par l’intérieur le parcours réalisé le matin par la mer : retour le long de la côte Caraïbe avec un arrêt au village typique d’Anse la Raye (rafraîchissement offert). Un arrêt-photos est prévu à Marigot Bay ainsi que devant la maison du Gouverneur, qui surplombe toute la ville de Castries et le nord de l’île. A Castries, tour d’orientation dans la ville.
Retour à l’hôtel en fin d’après-midi.

LA COTE ATLANTIQUE SAUVAGE


Tout commence par une découverte de Castries, la capitale de l’île, grâce à un tour d’orientation parmi les plus beaux sites de la ville : le marché, la place Dereck Walcott (prix Nobel de littérature en 1992), la bibliothèque, etc. Sans oublier l’un des sites les plus incontournable de la région : la maison du gouverneur, sur sa colline, qui bénéficie d’une vue extraordinaire sur les alentours.
Le circuit se poursuit avec un passage sur le Morne Fortune où se trouve le studio d’art Eudovic. De jeunes apprentis y travaillent le laurier cannelle ou le Mahogany (arbre pour le bois d’œuvre) et fabriquent de très belles sculptures, qui sont à vendre. La promenade continue alors en passant d’Ouest en Est et en pénétrant dans la forêt tropicale et dans les champs de banane.
Du côté Atlantique, le paysage change, intégrant falaises et végétation sauvage. De nombreuses espèces d’oiseaux trouvent refuge dans ces espaces sauvages, notamment au niveau de la Pointe La Croix et de l’île de Dennery. On traverse alors de pittoresques villages, plus au sud comme Praslin et sa réserve naturelle protégée, ou Micoud, village de pêcheurs typique. Tout au sud de l’île, voici maintenant Vieux-Fort, deuxième ville de l’île. Comme chaque île de l’arc caribéen, Sainte-Lucie possède le long de ses côtes un point de rencontre des eaux, souvent impressionnant : c’est à Cap Moule que l’on observe ce phénomène si particulier de la rencontre des eaux de l’océan Atlantique et la mer des Caraïbes.
Un déjeuner bien mérité est servi dans un restaurant ou sur la plage de Vieux-Fort. Pas de sieste aujourd’hui, mais peut-être un bain à la cascade de La Tille. Un pur instant de relaxation !
Sur le chemin du retour, visite de plusieurs jardins le long de la côte Atlantique. Tout d’abord celui de Mamiku où la flore y est abondante (orchidées, fruits tropicaux, bois d’Inde…). Puis un étonnant jardin des plantes médicinales avec ses herbes naturelles. Les magnifiques ruines de la maison du Baron de Micoud trônent dans ce lieu.
Arrêt photo devant la baie de Praslin et l’île de Frégate, et retour à l’hôtel en fin d’après-midi.

LA SOUFRIERE EN CATAMARAN


Départ en direction de la marina de Rodney Bay et embarquement à bord d’un grand catamaran : on prend la mer en longeant la côte Ouest de l’île. On sillonne alors les eaux turquoise de la mer des Caraïbes tout en admirant la richesse des côtes : les collines luxuriantes, les petits villages colorés de pêcheurs, comme Anse la Raye ou Canaries, les plages de sable volcanique, les petites criques, les baies secrètes. Apothéose lorsque l’on passe juste devant les majestueux et célèbres Pitons de Sainte-Lucie, véritables emblèmes de l’île. Débarquement ensuite dans le port de Soufrière où l’on remplace le catamaran par des minibus.
Traversée de la ville en direction du volcan. On peut même y monter avec les véhicules, bien que - chose tout à fait unique dans la Caraïbe et dans le monde - le cratère est d’ailleurs encore en activité. On peut aussi se baigner dans la cascade Toraille ; cela revitalise et met en appétit ! On prend alors le chemin du retour vers le catamaran, qui attend, à quai, à Soufrière. Un délicieux repas est servi à bord pendant la paisible avancée vers la baie déserte de l’Anse Cochon, où le catamaran s’arrête. Il ne faut pas hésiter à plonger dans les eaux transparentes. Le bateau reprend ensuite sa remontée en s’arrêtant également à Marigot Bay, lieu unique, plein de charme, très prisé des plaisanciers. On rejoint finalement Rodney Bay où un autocar attend les navigateurs pour les ramener à leur hôtel, en fin d’après-midi.

JOURNEE FOND LATISAB


Plongez-vous dans le passé de Sainte-Lucie et du Fond Latisab, un lieu unique où le présent et le passé ne font plus qu’un. La journée débute avec une visite de Castries et de ses hauts lieux : le marché aux fruits, aux légumes, aux épices, les artisans locaux, la cathédrale décorée par un artiste saint-lucien, Dustan Saint-Omer, le square Dereck Walcott (prix Nobel de littérature en 1992) et la bibliothèque.
Ensuite, on prend la direction de Fort Charlotte, pour replonger dans l’histoire du colonialisme français et anglais. Lors d’une visite de Caribelle Batik, on rencontre des dessinateurs sur tissus, des artisans du textile. Après Ti Rocher et Babonneau, deux quartiers typiques situés au nord de Sainte Lucie, on atteint finalement le parc créole dit "Fond Latisab".
C’est une véritable révélation ! On y découvre les secrets de l’artisanat local, on y apprend, sur un fond de musique créole, comment se prépare la farine de manioc, comment on fabrique le pain de cassave et comment on cuisine les feuilles de banane. Des démonstrations de coupe de bois et de pêche à l ‘écrevisses sont ensuite proposées. Le parc créole abrite aussi une petite ferme où bananiers, muscadiers et cacaoyers cohabitent.
En fin de matinée on rejoint le parc de Pigeon Pointe. C’est à cet endroit qu’a lieu le fameux festival de jazz de Sainte-Lucie. Un petit musée, ainsi que plusieurs baraquements militaires, reprennent des témoignages de la période coloniale et des incessantes guerres entre Français et Anglais dans la région Caraïbe. C’est près de cet endroit qu’en 1782, l’amiral Rodney affronta les Français lors de la fameuse bataille des Saintes.
Puis, sur place et au rythme de la musique d’un steel band, un déjeuner typique Saint-Lucien est servi en plein air. C’est l’heure de la détente, avec une plage privée, devant les eaux turquoise de la mer des Caraïbes. Retour à l’hôtel en fin d’après-midi.


CES PROGRAMMES INCLUENT :


- les circuits et transferts en autocar climatisé ;
- les services d’un guide touristique ;
- les repas pour les excursions à la journée complète, et les boissons (apéritif, 1 soft drink ou 1 bière et café) ;
- les différentes entrées pour musée, jardin, site touristique, etc...

N.B : pour différents impératifs, le sens des visites peut être inversé mais le programme sera toujours respecté.